Les élèves allemands ont de la chance …

Totem à l'OHS. Photo joc

NIEDER-ESCHBACH - Savez-vous que les jeunes Allemands ont le droit de manger en classe? Voici ce que nous avons appris de la vie des élèves allemands.

Que cette école allemande est grande! Elle est organisée autour de deux bâtiments principaux. Les élèves ont une salle de classe spécialement pour eux où la plupart de leurs cours ont lieu. Ils ne se déplacent pas comme à Denis-Diderot entre les bâtiments. Les élèves allemands ont beaucoup plus de libertés que nous dans notre collège : ils ont le droit de manger en classe et ils sont moins traités comme «des gamins», on favorise au maximum leur sens des responsabilités. 

Il n’y a pas de self-service. Ils doivent apporter  un «pique-nique» ou de l’argent pour acheter au snack ou à l’extérieur du collège. Il n’y a pas de cantine, les élèves sont uniquement à l’école pour les cours. Les Allemands mangent très tôt car ils commencent le collège à 7h30 et finissent à 14h généralement. C’est différent  pour ceux qui font des activités comme le sport ou les disciplines artistiques, ceux- là reviennent pour leurs activités. Les élèves allemands ont des cours que nous n’avons pas, comme la religion, la  politique et  l’informatique par exemple.

Dans la Otto-Hahn-Schule se trouvent trois gymnases, un terrain de football en dur, un terrain de football en herbe, une bibliothèque, une salle informatique. Il y a davantage d’équipements qu’à Diderot, on trouve même une piste d’athlétisme. Il n’y a pas de surveillant, ce sont les professeurs  qui surveillent. 

Ce collège a un effectif de mille élèves environ. Ils sont âgés de dix à dix-sept ans. Ce qui m’a surpris, c’est que certains avaient un look punk: des grosses bottes, une boucle d’oreille dans le nez, une cape. On ne voit pas souvent ce style à Deuil-la Barre. Je n’ai pas vu d’autre différence dans les tenues vestimentaires par rapport à la France. Les Allemands sont très différents de nous et en même temps très semblables. 
                                                                      
fal

Der Tag in den “Geschäften”


Florence, Eloise und ihre schönen Sonnenbrillen. Photo kem


FRANKFURT/MAIN - Ich bin mit Florence, Eloïse, Valentin und unseren Briefpartnerinen in die Geschäfte gegangen, es war gut, es gab sehr viele Geschäfte ...

Manchmal kann eine Ausflug lustig werden. Am Mittwoch sind Eloïse,Valentin, Florence, ich und unsere Briefpartner in die Geschäfte gegangen. Wir haben bei Mac-Donald gegessen und danach haben wir unsere Briefpartner nicht mehr gesehen; nur Daniel (Valentins Briefpartner) ist geblieben.

Wir haben in den ganzen Geschäften gesucht, aber wir sollten sagen, dass wir verloren waren!!! Wir machten uns viele Sorgen:Wo sind sie? Was machen sie? Machen sie sich Sorgen um uns?

Dann hat Daniel unsere Briefpartner gefunden, sie waren in Toys’r us gegangen, und ... sie haben sich keine Sorgen gemacht! Dann sind wir nach Hause gegangen ; es war ein sehr lustiger Tag.

kem

Démonstration franco-allemande d'acrosport

video

Schwierige Aufgabe: Essen beim Sporttreiben!


Training vor der Vorstellung. Photo mag

NIEDER-ESCHBACH - Machen wir Sport: das ist gut, um fit zu sein. Aber essen wir zu viel, das ist nicht gut, weil wir danach dick werden.

Am Montag, den 9. März 2009 sind französischen Kinder von Denis Diderot aus Deuil-La barre nach Deuschland fur einen Schulaustausch gefahren. Sport war das Thema von dem Austauch. Am Freitag, den 13. März haben wir Akrobatik gemacht: wir sollten selber Pyramiden aus Schülern bauen!

Wir sind wie jeden Morgen in die Otto-Hahn-Schule gegangen. Wir haben Spiele gemacht: zum Beispiel gab es Vertrauensübungen. Jeder war mit seinem Partner, der eine sollte die Augen zumachen und seinem Partner vertrauen, der andere sollte führen. Drei Stunden später haben wir gegessen. Nachher haben wir kleine Pyramiden zu dritt gemacht. Am mittag haben wir nochmal gegessen. Wir haben dann Pyramiden zu sechs oder neun Schülern gebaut. Wir haben eine Vorstellung alle zusammen gemacht und am Ende haben wir eine riesige Pyramide zu vierundvierzig Schülern gebaut..

Als wir später nach Hause gegangen sind, haben wir noch gegessen ! Aber trotzdem war es ein guter Tag für alle, denn wir hatten viel Spaß!!!!!!!

cet/rhe

Dernier jour


Courses en chaîne. Photo Christoph Wege-Peter

FRANKFURT/MAIN - Le dernier jour en Allemagne nous avons eu une bonne surprise. Nous avons été tous très heureux et nous nous sommes tous bien amusés.

Le jeudi 19 mars, à notre arrivée à la Otto Hann Schule, Mme Herz nous a remis un nouveau planning : le lendemain nous n’irions pas en cours et à la patinoire avec nos correspondants !
Comparée à celle de Deuil-la Barre, la patinoire de Francfort est vraiment géante. Elle comprend un petit espace et un grand à l'intérieur, ainsi qu'un espace extérieur avec un cercle de glace. On peut déposer nos affaires dans des casiers et des distributeurs de boissons et de confiseries ainsi qu’une une cafétéria sont à notre disposition.
Sur la glace, on s'amuse bien! On patine, on fait des courses... Mme Massot est venue patiner avec nous contrairement à M. Favard et à Mme Herz qui ont préféré rester à la cafétéria. Nous avons fait une grande chaîne, c’était vraiment bien! Certains français et allemands se faisaient tomber sur la glace pour rire.  Et les frites de la cafétéria ont su bien calmer les ventres affamés à partir de 10 heures… 
Nous avons passé l'après-midi avec nos correspondants avant de nous retrouver tous à la gare de Francfort. À ce moment-là je me suis dit que j’étais un peu triste de partir mais que j’étais contente de retrouver la France. Nous sommes montés dans le train et direction la France…

quel

Die Reise


Zwei Schüler im Zug. Photo bof

FRANKFURT/MAIN - Was machen zweiundzwanzig Schüler vier Stunden lang in einem Zug nach Deutschland?

Wir sind mit dem Zug zum Frankfurter Hauptbahnhof nach Deutschland gefahren. Das war eine lange Reise, die fast 4 Stunden gedauert hat. Herr Richit und Frau Giraudon haben im Zug mit uns gesprochen. Es hat viel Spaß gemacht. Wir haben Karten gespielt, Fotos gemacht, gelacht und uns mit den anderen unterhalten. Nur wenige Schüler waren krank.

Viele Schüler haben miteinander gesprochen. Wir sind um 12 Uhr angekommen , unsere Partner waren da. Wir sind mit ihnen nach Hause gefahren. Ab jetzt sollten wir also Deutsch sprechen...

bof

Le plein et le vide

Quelques champions des Olympiades. Photo joc

DEUIL-LA BARRE - Le 2 février, nos correspondants allemands sont arrivés à Deuil. 

Quand nous sommes allés les chercher, nous les avons vus avec leurs gros manteaux et leurs grosses valises. Le soir, chaque Allemand a découvert sa chambre chez la famille française qui allait l’accueillir pendant presque deux semaines. Le lendemain, nous les avons emmenés au collège, qu’ils ont visité. Les jours où ils ne faisaient pas de sorties, ils étaient placés dans des classes pour participer aux cours. 

Le samedi 7, nous avons décidé de nous réunir à la patinoire pour nous retrouver tous ensemble et nous amuser. Le mardi 10 ont eu lieu les Olympiades. Pendant toute la journée, nous avons fait du sport. Les équipes étaient mélangées, Français et Allemands ensemble.

Malheureusement, le vendredi 13 est arrivé, le jour de départ de nos correspondants. Certaines personnes ont pleuré. Quand on rentre chez soi sans son correspondant, cela fait un énorme vide…

epe