Les élèves allemands ont de la chance …

Totem à l'OHS. Photo joc

NIEDER-ESCHBACH - Savez-vous que les jeunes Allemands ont le droit de manger en classe? Voici ce que nous avons appris de la vie des élèves allemands.

Que cette école allemande est grande! Elle est organisée autour de deux bâtiments principaux. Les élèves ont une salle de classe spécialement pour eux où la plupart de leurs cours ont lieu. Ils ne se déplacent pas comme à Denis-Diderot entre les bâtiments. Les élèves allemands ont beaucoup plus de libertés que nous dans notre collège : ils ont le droit de manger en classe et ils sont moins traités comme «des gamins», on favorise au maximum leur sens des responsabilités. 

Il n’y a pas de self-service. Ils doivent apporter  un «pique-nique» ou de l’argent pour acheter au snack ou à l’extérieur du collège. Il n’y a pas de cantine, les élèves sont uniquement à l’école pour les cours. Les Allemands mangent très tôt car ils commencent le collège à 7h30 et finissent à 14h généralement. C’est différent  pour ceux qui font des activités comme le sport ou les disciplines artistiques, ceux- là reviennent pour leurs activités. Les élèves allemands ont des cours que nous n’avons pas, comme la religion, la  politique et  l’informatique par exemple.

Dans la Otto-Hahn-Schule se trouvent trois gymnases, un terrain de football en dur, un terrain de football en herbe, une bibliothèque, une salle informatique. Il y a davantage d’équipements qu’à Diderot, on trouve même une piste d’athlétisme. Il n’y a pas de surveillant, ce sont les professeurs  qui surveillent. 

Ce collège a un effectif de mille élèves environ. Ils sont âgés de dix à dix-sept ans. Ce qui m’a surpris, c’est que certains avaient un look punk: des grosses bottes, une boucle d’oreille dans le nez, une cape. On ne voit pas souvent ce style à Deuil-la Barre. Je n’ai pas vu d’autre différence dans les tenues vestimentaires par rapport à la France. Les Allemands sont très différents de nous et en même temps très semblables. 
                                                                      
fal

Der Tag in den “Geschäften”


Florence, Eloise und ihre schönen Sonnenbrillen. Photo kem


FRANKFURT/MAIN - Ich bin mit Florence, Eloïse, Valentin und unseren Briefpartnerinen in die Geschäfte gegangen, es war gut, es gab sehr viele Geschäfte ...

Manchmal kann eine Ausflug lustig werden. Am Mittwoch sind Eloïse,Valentin, Florence, ich und unsere Briefpartner in die Geschäfte gegangen. Wir haben bei Mac-Donald gegessen und danach haben wir unsere Briefpartner nicht mehr gesehen; nur Daniel (Valentins Briefpartner) ist geblieben.

Wir haben in den ganzen Geschäften gesucht, aber wir sollten sagen, dass wir verloren waren!!! Wir machten uns viele Sorgen:Wo sind sie? Was machen sie? Machen sie sich Sorgen um uns?

Dann hat Daniel unsere Briefpartner gefunden, sie waren in Toys’r us gegangen, und ... sie haben sich keine Sorgen gemacht! Dann sind wir nach Hause gegangen ; es war ein sehr lustiger Tag.

kem

Démonstration franco-allemande d'acrosport

Schwierige Aufgabe: Essen beim Sporttreiben!


Training vor der Vorstellung. Photo mag

NIEDER-ESCHBACH - Machen wir Sport: das ist gut, um fit zu sein. Aber essen wir zu viel, das ist nicht gut, weil wir danach dick werden.

Am Montag, den 9. März 2009 sind französischen Kinder von Denis Diderot aus Deuil-La barre nach Deuschland fur einen Schulaustausch gefahren. Sport war das Thema von dem Austauch. Am Freitag, den 13. März haben wir Akrobatik gemacht: wir sollten selber Pyramiden aus Schülern bauen!

Wir sind wie jeden Morgen in die Otto-Hahn-Schule gegangen. Wir haben Spiele gemacht: zum Beispiel gab es Vertrauensübungen. Jeder war mit seinem Partner, der eine sollte die Augen zumachen und seinem Partner vertrauen, der andere sollte führen. Drei Stunden später haben wir gegessen. Nachher haben wir kleine Pyramiden zu dritt gemacht. Am mittag haben wir nochmal gegessen. Wir haben dann Pyramiden zu sechs oder neun Schülern gebaut. Wir haben eine Vorstellung alle zusammen gemacht und am Ende haben wir eine riesige Pyramide zu vierundvierzig Schülern gebaut..

Als wir später nach Hause gegangen sind, haben wir noch gegessen ! Aber trotzdem war es ein guter Tag für alle, denn wir hatten viel Spaß!!!!!!!

cet/rhe

Dernier jour


Courses en chaîne. Photo Christoph Wege-Peter

FRANKFURT/MAIN - Le dernier jour en Allemagne nous avons eu une bonne surprise. Nous avons été tous très heureux et nous nous sommes tous bien amusés.

Le jeudi 19 mars, à notre arrivée à la Otto Hann Schule, Mme Herz nous a remis un nouveau planning : le lendemain nous n’irions pas en cours et à la patinoire avec nos correspondants !
Comparée à celle de Deuil-la Barre, la patinoire de Francfort est vraiment géante. Elle comprend un petit espace et un grand à l'intérieur, ainsi qu'un espace extérieur avec un cercle de glace. On peut déposer nos affaires dans des casiers et des distributeurs de boissons et de confiseries ainsi qu’une une cafétéria sont à notre disposition.
Sur la glace, on s'amuse bien! On patine, on fait des courses... Mme Massot est venue patiner avec nous contrairement à M. Favard et à Mme Herz qui ont préféré rester à la cafétéria. Nous avons fait une grande chaîne, c’était vraiment bien! Certains français et allemands se faisaient tomber sur la glace pour rire.  Et les frites de la cafétéria ont su bien calmer les ventres affamés à partir de 10 heures… 
Nous avons passé l'après-midi avec nos correspondants avant de nous retrouver tous à la gare de Francfort. À ce moment-là je me suis dit que j’étais un peu triste de partir mais que j’étais contente de retrouver la France. Nous sommes montés dans le train et direction la France…

quel

Die Reise


Zwei Schüler im Zug. Photo bof

FRANKFURT/MAIN - Was machen zweiundzwanzig Schüler vier Stunden lang in einem Zug nach Deutschland?

Wir sind mit dem Zug zum Frankfurter Hauptbahnhof nach Deutschland gefahren. Das war eine lange Reise, die fast 4 Stunden gedauert hat. Herr Richit und Frau Giraudon haben im Zug mit uns gesprochen. Es hat viel Spaß gemacht. Wir haben Karten gespielt, Fotos gemacht, gelacht und uns mit den anderen unterhalten. Nur wenige Schüler waren krank.

Viele Schüler haben miteinander gesprochen. Wir sind um 12 Uhr angekommen , unsere Partner waren da. Wir sind mit ihnen nach Hause gefahren. Ab jetzt sollten wir also Deutsch sprechen...

bof

Le plein et le vide

Quelques champions des Olympiades. Photo joc

DEUIL-LA BARRE - Le 2 février, nos correspondants allemands sont arrivés à Deuil. 

Quand nous sommes allés les chercher, nous les avons vus avec leurs gros manteaux et leurs grosses valises. Le soir, chaque Allemand a découvert sa chambre chez la famille française qui allait l’accueillir pendant presque deux semaines. Le lendemain, nous les avons emmenés au collège, qu’ils ont visité. Les jours où ils ne faisaient pas de sorties, ils étaient placés dans des classes pour participer aux cours. 

Le samedi 7, nous avons décidé de nous réunir à la patinoire pour nous retrouver tous ensemble et nous amuser. Le mardi 10 ont eu lieu les Olympiades. Pendant toute la journée, nous avons fait du sport. Les équipes étaient mélangées, Français et Allemands ensemble.

Malheureusement, le vendredi 13 est arrivé, le jour de départ de nos correspondants. Certaines personnes ont pleuré. Quand on rentre chez soi sans son correspondant, cela fait un énorme vide…

epe

Die kleinen Geheimnisse von der Reise


Alle zusammen in Mainz! Photo bel

FRANKFURT/MAIN - Willkommen in eurer Zeitung « Love Attitude ». Wollt ihr alles über die Reise Frankreich/Deutschland wissen? In eurer Zeitung gibt es Geheimnisse, Liebe und Handlung.

Zu Anfang: Héloïse und Dominik, es war die Große Liebe, es war ein perfektes Paar . Es gab auch Fabien und Yunus, sie waren super Freunde und Fabien hat gesagt : er war sehr sehr traurig, um nach Frankreich zurückzukehren. Jetzt sprechen wir von Eloïse und Albrecht. Sie lernten sich beim Schlittschuhlaufen kennen.

Alle haben Daniel gemocht, er war und ist ein super Freund und ein toller Briefpartner !
Jeden Tag sah Valentin Diener ein Mädchen im Bus und er hat uns erzählt, dass er in das Mädchen verliebt war, aber es blieb ein Geheimnis... Constance und Melisa haben sich nicht gut verstanden. Constance hat ein Sandwich auf Melisa geworfen.

Alle waren glücklich von der Reise, selbst wenn es viele kleine Probleme mit den Briefpartnern gab. Es gab auch Streite, einige Streite sind fertig, andere aber nicht. Mit der Zeit bleiben jedoch bestimmt nur die schönsten Erinnerungen!


bel/rhe

Les oeufs multicolores existent

Les oeufs de Mme Giraudon. Photo joc

NIEDER-ESCHBACH - Le saviez-vous que les oeufs durs en Allemagne sont colorés?

Vous avez déjà dû en entendre parler ou le voir. C'est très étonnant ! Nous ne nous attendons vraiment pas à ce que ce soit de vrais oeufs! En France, je n'en ai jamais vu et je ne savais même pas que ça existait!
Je suis allée faire des courses avec ma correspondante allemande et j’ai découvert ces oeufs de toutes les couleurs: jaunes, oranges, rouges, bleus, verts et même violets ! Très surprise, je n’ai pas pu m'empêcher de demander à ma correspondante si c’étaient des oeufs en chocolat.
- Non, ce sont des oeufs durs ! m’a-t-elle répondu en souriant gentiment.
Moi qui adore les oeufs durs, j’ai demandé si je pouvais en manger un. Ma correspondante m’a montré un oeuf bleu et elle l’a cassé sur le coin du meuble de la cuisine et me l’a tendu. Sa coquille avait été colorée en bleu. J'ai trouvé intéressante l'idée de peindre les oeufs. Je parle encore de cette anecdote en France à ma famille et à mes amis.

cop

Porträt von meiner Briefpartnerin


Tatiana hilft mir! Photo mag

DEUIL - Meine Briefpartnerin ist sehr nett und ich vermisse sie!

Meine Briefpartnerin hei ßt Tatjana Pfeuffer. Sie ist 12 Jahre alt. Sie kommt aus Deutschland. Ihre Religion ist Katholisch und sie wohnt in Frankfurt .

Sie hat eine Schwester Larissa. Ihre Schwester ist auch sehr nett. Sie ist immer zufrieden. Ihre Mutter heißt Sigrun. Sie ist eine ehemalige Französischlehrerin (Sie sprach also sehr gut französisch). Sie ist auch sehr nett. Sie hat einen Hund, der Enzo heißt.


Tatjana mag Badminton, französisch, deutsch, Klarinette und Chor.

Ich mag meine Deutschpartnerin, weil sie sehr nett mit mir war. Ich hoffe, dass wir uns wiedersehen werden.

des

Balade entre les magasins et la patinoire

Quelques petits achats. Photo cem

FRANKFURT/MAIN - Le samedi 14 mars à 9 heures 30, mon correspondant Dominik et moi, nous sommes allés nous promener en ville. 

Pour nous rendre à Francfort, nous avons utilisé le U-Bahn et nous avons rencontré Thomas et Devin. En ville, nous avons marché tous les quatre dans les rues. Dans différents magasins, nous avons rencontré d’autres Français qui se promenaient comme nous. Chacun de nous a effectué quelques petits achats afin de rapporter des souvenirs à sa famille.

Puis nous avons tous décidé d’aller nous amuser à la patinoire. Celle-ci est vraiment très grande, elle est divisée en deux parties, une intérieure et l’autre extérieure. Dominik et Héloïse ont choisi de patiner sur la patinoire intérieure et moi je suis resté avec les autres sur la patinoire extérieure. Ensuite nous avons décidé de faire une pause dans le restaurant de la patinoire pour manger des frites afin de reprendre des forces.

Vers 15 heure 30, M.Richit et Mme.Giraudon sont venus nous rejoindre. Nous avons bien ri car Cécile, Eloïse et moi avons fait tomber M.Richit. Il a ri aussi et s’est amusé avec nous. Malheureusement, Mme Giraudon ne savait plus trop patiner donc elle se tenait aux barrières alors nous n’avons pas pu nous amuser avec elle. Les deux professeurs sont partis avant nous car ils avaient un rendez-vous.

Au cours de cette journée, Dominik a voulu me montrer les deux endroits où il s’amusait avec ses amis.

kev

Der Abend im Bowling


Soirée bowling - Photo det

FRANKFURT/MAIN - Am Samstag, den 14.Marz waren Haris, Yunus, Lucas, Thibault, Kévin, Floraine, ihre Briefpartnerin,Shanda und ihre Briefpartnerin und ich im großen Bowling von Frankfurt. 

In Frankfurt gibt es im Vergleich zu Val d’Oise kein Großes Schwimmbad sondern ein großes Bowling. Es ist sehr schön. 

Wir haben zwei Spiele gemacht: für das erste Spiel war der Beste Thibaut mit 75 Punkten und ich war der zweite mit 69 Punkten. Das zweite Spiel ist anders gelaufen: ich war der Beste mit 89 Punkten und der zweite war Lucas mit 68 Punkten. Das war ein hervorrengender Abend. Werden wir ein anderes Mal Bowling mit unseren Briefpartnern spielen? 

vac

Le fabuleux Saalburg


Légionnaires deuillois. Phot joc

FRANKFURT/MAIN - Lundi 16 Mars, avec nos correspondants allemands, nous sommes allés visiter le fort romain de Saalburg et y avons pratiqué joyeusement de nombreuses activités culturelles et sportives.
Nous sommes rentrés par une grande porte dans une petite cour où se trouvent cinq bâtiments. Dans le musée sont exposés de nombreux objets qu’utilisaient les Romains, comme des lances, des boucliers, des glaives, des machines de guerre mais aussi de la poterie, des maquettes, des vêtements et d’autres objets de la vie quotidienne. Chaque groupe franco-allemand a complété son questionnaire. Puis nous sommes passés devant des maisons où vivaient les légionnaires de ce fort. D’après notre guide, une légion compte entre 2500 et 5000 hommes. Nous avons fait une petite pause pour manger et nous reposer.

Ensuite, nous sommes allés sur un grand terrain pour tirer à l’arc et lancer le javelot. Il faut bander avec force l’arc romain avant de pouvoir tirer la flèche. Chaque élève a tiré entre trois et cinq flèches. La guide a dit à Fabien Lossec: «Tu sais bien tirer à l’arc, mais tu es un peu brute.». Puis nous sommes allés à l’atelier suivant, le lancer de javelot. Celui-ci est une lance en bois lisse avec une pointe en métal fixée au bout.

Enfin nous sommes rentrés dans une maison où trois élèves ont dû s’habiller en trois personnages différents pour montrer comment étaient les romains à l’époque. Eric s’est habillé en politicien, Floraine, en femme au foyer et Valentin en soldat romain. Grâce à cette fabuleuse sortie, nous avons pu imaginer un peu la vie des Romains. Et nous avons surtout appris combien la vie était rude à l’époque…

vac

Die deutschen Briefpartner: eine unvergessliche Erfahrung


Deutsche und Franzosen zusammen in Paris. Photo rhe

DEUIL - Diese Erfahrung war ein sehr schöner Erfolg.

Die meisten deutschen Briefpartner versuchten nett zu sein. Sie waren immer da für ihre Briefpartner. Die meisten Fransozen sind zwei mal ins Eisstadium gegangen. Wir wollten zu Bowling gehen, aber es gab Probleme mit den Briefpartnern.

Die Reise war sehr interressant. Wir werden diese Reise nie vergessen.

jeg/mer

Il aime le sport et les gens

M. Richit, epe et bat. Photo nai

DEUIL-LA BARRE – Nous avons interviewé M. Richit, notre professeur d’EPS.

Nous : Quelles études avez-vous suivies pour être professeur de sport? Combien de temps durent ces études?
M. Richit : Pour être professeur de sport, il faut passer son bac, faire trois années de STAPS* et passer un concours après la licence. Il faut quatre ans pour être professeur d’EPS. C’est en train de changer : à priori il faudra cinq années pour obtenir le Master 2 et valider un concours.

Nous : Depuis combien de temps êtes-vous professeur de sport
M. Richit : Je suis professeur de sport depuis sept ans.
Nous : Avez-vous déjà exercé un autre métier avant celui-ci?
M. Richit : A part les boulots d'été, non .

Nous : Pourquoi avez-vous choisi ce métier?
M. Richit : Je l’ai choisi parce que j'aime le sport et puis comme  j'étais lancé dans cette voie , je savais que cela  pourrait m'intéresser de travailler des activités sportives avec des élèves.
Nous : Quel est votre sport préféré? Le pratiquez-vous avec vos élèves?
M. Richit : Mon sport préféré est le tennis. Je ne le pratique pas avec mes élèves car ce n'est pas dans leur programme.

Nous : Avez-vous déjà exercé votre métier dans un autre établissement?
M. Richit : La première année où j'étais professeur d’EPS, j’ai travaillé dans un lycée professionnel des métiers du bâtiment à Grenoble. C'était un petit peu différent parce qu’au lycée, les élèves sont plus autonomes et plus indépendants.

Nous : Avez-vous voulu faire un autre métier?
M. Richit : J'ai voulu reprendre l'exploitation agricole de mes grands-parents parce que j'aimais ce rythme de vie et le côté convivial d’une exploitation agricole où il y a toujours quelqu'un qui passe à la maison. On fait des choses toute la journée mais il y a tout le temps du monde avec nous et c'est assez sympa.

 *STAPS: filière universitaire "Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives" 

epe/bat/sal

Frankfurt die Kaiserstadt


Das Geschäftszentrum. Foto kut

FRANKFURT/MAIN - Von 9. bis zum 20. März sind wir nach Frankfurt gefahren. Mit der Klasse haben wir Frankfurt besichtigt. Am Samstag, den 14. März habe ich es auch mit meiner Pflegefamilie besichtigt, um die Stadt noch besser die Stadt zu kennen.


« Frankfurt ist die wirtschaftliche Hauptstadt von Deutschland » sagte die Familie. Frankfurt liegt in der Mitte Deutschlands, am Main. Es besteht seit der Zeit der Römer : das Rathaus heißt "Der Römer". 1944 wurde es ganz zerstört. Es hat geschafft sich neu zu erschaffen. Die Stadt zählt 670.000 Einwohnern. Es gibt zu viele Wolkenkratzern, wie der Main Tower mit 56 Stöcken.Sie ist die reichste Stadt von Europa. Es gibt viele Banken (etwa fünfhundert) und viele Firmensitze.
Das Goethehaus liegt in Frankfurt. Goethes waren reich. Goethe war ein Dichter, ein Schriftsteller, ein Wissenschaftler, ein Geologe... « Sein Vater wollte, dass sein Sohn alles lernte » sagt die Führerin im Goethehaus.

Frankfurt ist eine Kulturstadt. Es gibt eine Straße nur mit Museen, der Schaumainkai. Das größte Museum von Deutschland ist das Museum Senckenberg. Es ist ein Dinosauriermuseum. Trotz dieser Besichtigung habe ich nicht alles gesehen. Schade!

kut

Chorégraphies et acrobaties


Les Valentins et Louis-Van réalisent une véritable prouesse. Photo X

NIEDER-ESCHBACH - Cette année, le thème de l’échange franco-allemand entre Deuil-la-Barre et Nieder-Eschbach était le sport. Le vendredi 13 mars, nous avons fait, avec nos correspondants, le projet EPS dans le plus grand gymnase de la Otto-Hahn-Schule, l’école de Nieder-Eschbach.

Nos activités étaient dirigées vers l’acrobatie. Cette journée était dirigée par Herr Banek, professeur allemand d’EPS. Nous avons travaillé ensemble en faisant des exercices d’échauffement (cuillère, chandelle…) puis des exercices de confiance et enfin des parcours d’obstacles en aveugle, chacun guidé par son correspondant pour préparer une activité importante, l’acrosport !!!

Les parcours d’obstacles paraissaient très simples jusqu'à ce que les professeurs nous expliquent les règles de chaque activité (poutres, haies…). Nous avons alors su qu’il fallait traverser tous les obstacles les yeux bandés… Mais heureusement nous pouvions nous faire aider par notre correspondant. En revanche, les exercices de confiance étaient vraiment très faciles. Il fallait former des groupes de deux personnes puis chacun son tour, nous devions nous laisser tomber et nous faire rattraper par notre équipier.

Enfin, nous avons fait de l’acrosport. Des fiches étaient accrochées au mur, on pouvait y voir des figures pouvant se faire avec deux à six personnes. Elles étaient classées dans l’ordre suivant : «leicht», «schwierig» (facile et difficile). Nous devions les reproduire. Avant de commencer, nous avons formé des équipes de six (trois Français et trois Allemands). Nous nous sommes entraînés et nous avons essayé de faire les différentes figures. Il y a eu une petite pause de vingt minutes à 12 h 55. Herr Banek nous a avertis: « Si dans vingt minutes vous n’êtes pas là, vous serez punis et ne ferez plus les activités ».

À 13 h 15, tout le monde était en place et nous avons appris que nous nous étions entraînés pour l’activité finale : une chorégraphie !!! Nous avons dû mettre en place des enchaînements de figures et créer une chorégraphie qui devait durer entre deux et trois minutes. Nous avons eu quarante minutes pour la préparer. Après nous être tous présentés, nous avons voulu créer une pyramide gigantesque de quarante-quatre personnes, le nombre d’élèves que nous étions. Lorsque nous l’avons faites, nous avons chuté et la plupart sur Florence Boulain !!!! Elle a dit qu’elle s’était fait mal mais en fait rien de grave …

qut/vac

Démonstration d'acrosport: attention aux chutes!

Das Museum der Rekorde


Die Bluefire: das schnellste Auto der Welt! Photo det

FRANKFURT/MAIN - Ich bin mit meinem Austauschpartner und Thomas M. ins Museum gegangen.

Das Museum von dem Concorde ist sehr groβ, es gibt ein Imax (Video in 3D), zwei Concorde, ein Automuseum, ein kleines Museum von dem Krieg und einen Vergnügungspark. Im Concorde gibt es viel Platz. Das Führerhaus ist groβ und das Flugzeug selbst ist sehr groβ. Im Automuseum gibt es viele Autos : Ferrari, Motorrad und die Bluefire (ein sehr schnelles Auto). Die Bluefire fährt 1001,452 Kilometer pro Stunde!

Im Vergnügungspark gibt es eine Fortsezungkabine. Wir machten Saltos, Saltos, Saltos und noch Saltos und wir hatten viel Spaβ!! Achtung! Ihr sollt nicht übers Wochenende hinfahren, weil es voll ist. Aus Frankfurt fahrt ihr in eine Stunde dreiβig!

det

Discours à la Mairie de Francfort

Le seigneur du gymnase

Sous le soleil deuillois. Photo mag

DEUIL-LA BARRE – Nous avons interviewé Khalifa, le gardien de notre gymnase.                                                 

Nous : Khalifa, en quoi consiste ton métier?
Khalifa: Je dois m'occuper du gymnase, nettoyer l'entrée et surveiller pour qu'il n'y ait pas de tensions entre les jeunes qui le fréquentent.                                                                     

Nous : Quelle formation as-tu pour l’exercer? 
Khalifa : J'ai une expérience d'homme de ménage et de négociateur.                                                                                                                                
Nous : Depuis combien de temps l’exerces-tu ?
Khalifa: Je pratique ce métier depuis près de  sept ans.

Nous : Quel est ton rôle auprès des jeunes ?
Khalifa : Je veille à ce qu’ils respectent le lieu, qu’ils ne le dégradent pas et je me familiarise avec eux.

Nous : Pourquoi as-tu choisi de t'occuper de ce lieu ?
Khalifa : Je ne l'ai pas vraiment choisi, c’est la mairie qui m’a proposé ce travail et je l’ai accepté.

Nous : As-tu pensé à changer de métier ?
Khalifa: Si je devais faire un autre métier, ce serait dans la restauration. 

Nous : As-tu déjà eu des problèmes avec les jeunes ? 
Khalifa: Oui , j'en ai eu il y a quelques années avec des jeunes qui n'étaient pas de Deuil.   

Nous : As-tu exercé une autre profession auparavant ?
Khalifa: J'ai été électricien, livreur de journaux et videur dans des boîtes de nuit.

Nous : As-tu un rêve ?
Khalifa: J'aimerais bien voyager et voir de nombreux pays.                                                                  

mig/mis

St. Stephan in Mainz und Kirchenfenster von Chagall


In der Stephanskirche. Photo mag

MAINZ - Ich bin nach Deutschland gefahren und ich habe die Kirche St.Stephan in Mainz besucht.

Mainz liegt in Deutschland, nicht weit von Frankfurt. Die Stephankirche liegt nicht direkt im Stadtzentrum, aber es ist nicht weit zu Fuß. Der Erzbischof Willigis hat die Kirche bauen lassen. Die Kirche ist tausend Jahre alt.

Es gibt neun Kirchenfenster von Chagall, die drei im der Mitte sind am interessantesten: das erste ist links, es zeigt Adam und Ava. Das zweite ist in der Mitte, es zeigt der Runde Tisch. Das Dritte ist rechts, es zeigt Jesus' Tod. Die Kirche zeigt den Frieden und das Ende des Krieges.

Als ich in die Kirche ging, hatte ich einen Eindruck von Klarheit und ich spürte die Frische. Ich fand diese Kirche wirklich groß und besonders schön.

vad

Une flânerie à ne pas rater

Mosaïques de verre. Photo cem

FRANKFURT/MAIN - Pour aller au centre commercial de Francfort, on prend le métro ou «U-Bahn». Les adolescents allemands ont pour habitude de prendre le métro seuls pour se déplacer dans Francfort. Il est très sûr. 

Le nouveau centre commercial «My Zeil» est une galerie située sur une longue avenue. L’escalator est le plus grand d’Europe. On y trouve un grand nombre de boutiques de vêtement, bijoux, babioles, chaussures… On y trouve également plusieurs établissements de restauration rapide de type «fast-food».

Ce centre commercial est immense et comporte de grandes baies vitrées décoratives. Son plafond vitré également laisse passer la lumière du jour. De style américain, il est très moderne et luxueux et peut accueillir des milliers de personnes. Nous y avons trouvé un McDonald’s installé au sous-sol, à la décoration qui fait penser à des catacombes.

L’ambiance était frénétique à l’intérieur de la galerie mais très agréable dans l’avenue, avec ses petits vendeurs de lunettes de soleil, de hot-dogs, de marrons chauds et ses spectacles de rue, de musique ou même de magie. Nous avons beaucoup aimé la promenade dans cette galerie et sur l’avenue car même si notre porte-monnaie en a souffert, nous y avons passé un agréable moment avec nos camarades français. 

cet/lov

Ein altes Haus, aber nicht irgendwelches...


Goethes Küche. Photo lov

FRANKFURT - Geht alle ins Goethe-Haus !


Goethes Haus ist sehr groß und in Frankfurt. Einige Informationen sind erstaunlich: Goethes Familie hatte Wasser in der Küche mit einer Wasserölpumpe, weil sie reich war. Und sie hatte sogar ein Licht, um Wasser in der Dunkelheit zu holen.

Goethe hatte ein Klavier, das die „Giraffe“ heißt, einfach weil es wie eine Giraffe aussieht. Sein Zimmer war unten dem Dach, es war also kalt ! Sein Haus ist sehr schön… für das von einem alten Mann.

Später wurde Goethe reich und ein sehr bekannter Schriftsteller. Er studierte in Straßburg, wo er Frederique traf. Sie heirateten. Er ist am 22. März 1832 gestorben.  Für Frankfurt ist das Goethe-Haus ein Museum. Für die Fans können Sie Spiritismus probieren! Bis bald !

lov/cet

Les oubliés de la 4e7


Conseil de grenouilles. Photo joc

DEUIL-LA BARRE - Du 9 au 20 mars, les germanistes de notre classe sont partis en Allemagne et nous nous sommes retrouvés à quinze, d’abord un peu tristes…

Mais première bonne surprise, des changements d’emploi du temps nous ont permis de commencer les cours certains jours à 10h15 et de les terminer à midi. Ensuite les professeurs étaient plus détendus et nous aussi. L’évaluation en chant était moins stressante. En Arts plastiques, nous avons fabriqué des grenouilles en origami pour l’atelier théâtre. Et nous avons fait des affiches en Physique-Chimie. C’était amusant et Angelo était franchement agréable. Nous étions tout de même bien contents de retrouver les autres. Nous avons repris nos habitudes et la classe a repris son cours normal.

mad/tad

Ein Einkaufszentrum ganz aus Glas


My Zeil von drinnen. Photo cem

FRANKFURT/MAIN - Am Samstag, den 14. bin ich nach Frankfurt gefahren, zu dem neuen ShoppingCenter : MyZeil.

My Zeil ist ein Paradies für den Shoppingfan. Das sechsstöckige Einkaufszentrum wurde am 27. Februar geöffnet. Ich war beeindruckt von der Länge der Rolltreppe. Sie fährt von dem ersten Stock bis zu dem vierten, insgesamt 48 Meter ! (Es ist die längste freitragende Rolltreppe von Europa). Von Draußen sieht es viel kleiner aus, als von Innen. Die Architektur von der Fassade ist mit Glas gemacht, man kann ein großes Loch sehen, das Zentrum sieht aus wie ein riesiges Rohr.

Ich bin kein Shoppingfan, aber ich war schnell begeistert. Es gibt viele Läden, aber auch ein FitnessCenter, einen Supermarkt, ein Hotel. Der Saturn-Laden nimmt einen ganzen Stock ein.Wir haben ganz viele Geschäfte gesehen. Überall sind Leute. Man muss warten, wenn man einen Aufzug oder eine Rolltreppe nehmen will. Oben gibt es ein "Gastro-Boulevard", mit Cafés und auch ein japanisches Restaurant, wo man Sushi kaufen kann. Als ich wieder draußen war, fühle ich mich ganz komisch, ich war wirklich ausgebrannt von diesem anstrengenden Vormittag !

cem

Émotions garanties

La chenille franco-allemande. Photo Christoph Wege-Peter

FRANKFURT/MAIN - C’est sur cette patinoire que des correspondants allemands et françaises ont trouvé l’âme soeur, en amour et en amitié. En lisant ce texte vous retrouverez quelques moments forts....

Tout commence le samedi 14 mars : les correspondants allemands ont décidé d’emmener leurs amis français dans une très belle et très grande patinoire à Francfort. Il y a quatre pistes, une principale, une réservée aux plus petits, une extérieure qui était alors fermée, et une autre qui fait le tour de cette dernière. Il y a aussi un petit restaurant qui nous a permis de nous rassasier lors des pauses. Une semaine était déjà passée et nous commencions à nous connaître les uns les autres. Un couple s’était formé et a été content de se retrouver à la patinoire. Quelques-uns ont commencé à rire en essayant de se faire tomber. Et la matinée s’est terminée avec des rires en folie !

Notre séjour s’est terminé le vendredi 21. Le matin, les professeurs nous ont fait une surprise de taille: retourner à la patinoire avec nos correspondants! Tous les Allemands sont venus, sauf un qui avait fait une bêtise et qui par malchance a dû rester à l’école. Le couple s’est vu une dernière fois, et les autres aussi! Tous ont profité de ce moment et ont oublié leurs différences.

Nous avons fait une énorme chenille avec tout le monde. Eloïse a essayé de faire tomber son ami Albrecht, ce qui n’était pas facile. Il y a eu aussi des courses entre les garçons. Et tous essayaient de faire tomber leurs amis. Certains n’en avaient pas besoin car ils tombaient sans qu’on les pousse! De belles photos ont été faites des cascades et des rigolades. Quand nous avons dû nous séparer, nos yeux étaient remplis de joie et de tristesse…

rhe 

Viele Gefühle auf dem Main Tower


Der Maintower. Photo kem

FRANKFURT/MAIN - Ein unvergesslicher Ausflug zu dem Main Tower, Bericht Mitte der Handlung.

Wir haben mit der ganzen Klasse “Den Main Tower” besucht. Es war sehr groß und sehr spektakulär, aber es war sehr sehr kalt und es regnete.

Der Main Tower ist ein Gebaüde von Frankfurt in Deutschland. Frau Leißner sagte uns, dass der Main Tower 1999 geöffnet wurde. Es ist 240 Meter hoch (mit der Antenne). Wir sind 54 Stockwerke mit dem Fahrstuhl gestiegen: es war sehr hoch und wir hatten ein bisschen Angst. Dieser Ausflug hat der ganzen Klasse gut gefallen.

Nach dem Ausflug haben viele Schüler Pop Corn gekauft. Ein großer Tag, der nur wenigen Schülern nicht gut gefallen hat.

kem/cop

L'atelier Gutenberg ou la reproduction des récits

Un apprenti imprimeur et son oeuvre. Photo joc

MAINZ - Retournons en 1440. Johannes Gutenberg, né à Mayence vers 1400, parvient à inventer l'imprimerie. Cette invention va bouleverser le monde de l'écrit. Cap ce jeudi 19 mars 2009 sur l'atelier Gutenberg, à Mayence.

Imprimer, comme Gutenberg. C'est un petit atelier qui se trouve au rez-de-chaussée d'un immeuble, non loin d'une église de Mayence. Notre groupe d'élèves est accueilli par le guide de l'atelier. C'est un homme âgé vêtu d'une blouse blanche et rouge. Il parle français et il accompagnera le groupe tout au long de la visite. À peine avons-nous enfilé notre blouse que notre guide nous présente dans un premier temps deux types de machines à imprimer : la presse à genou et la presse à rouleau.

La presse à genou a permis à Gutenberg d'imprimer la Bible en une centaine d'exemplaires. Démonstration du guide, avec la première page de la Bible de quarante-deux lignes... « Sur une planche de cuivre sont gravées à l'envers toutes les lettres composant la page. Je peins cette planche de la couleur voulue, et pose une feuille de papier par-dessus. La presse exerce une pression de mille kilos : la page est aussitôt imprimée sur la feuille de papier ». Impressionnant lorsqu'on se dit que cette page demande plusieurs heures d'écriture manuelle…

La presse à rouleau est un outil simple. C'est le même principe que la presse à genou. La planche de cuivre, où sont gravées les lettres, est recouverte d'une feuille de papier. C'est ensuite un rouleau qui aplatit le tout et qui exerce une pression de deux cents kilos. La dernière partie de la visite s'effectue dans une salle au fond de l'atelier. Notre maître imprimeur nous présente une troisième technique d'imprimerie : la technique du pochoir. Il suffit simplement de mettre une feuille de papier au-dessus d'un pochoir choisi et, avec un rouleau, de la peindre de la couleur souhaitée : la forme du pochoir apparaît.

Ces trois techniques d'imprimerie nous paraissent aujourd'hui très simples. Elles ont pourtant changé le monde et ont rendu possible la diffusion de l'écrit et du savoir.
                                                                     
 kut

Der beste Deutschhoroskop!



Widder (vom 21. März bis zum 20. April)
Ihr persönliches Leben ist sehr gut. Bald finden Sie die Liebe...
Das Geld ist nicht da für Sie. Vielleicht machen Sie zu viel Shoping.
Fühlen Sie Sich von dem Steinbock angezogen?

Stier (vom 21. April bis zum 21. Mai)
Sie können nicht die Liebe finden, weil Sie zu nett sind.
Sie arbeiten viel und das Geld kommt zu Ihnen. Das ist sehr gut für Sie!!!
Sie fühlen Sich von dem Krebs angezogen.

Zwilling (vom 22. Mai bis zum 21. Juni)
Die Welt liebt Sie. Sind Sie ein Halbgott?
Ja, Sie sind ein Halbgott! Und Sie haben viel Geld... Das ist natürlich!!!

Krebs (von 22.Juni bis zum 23.Juli)
Wie für den Zwilling: Sie sind unwiederstehlich!!!!
Der Zwilling hat Ihnen Geld gestohlen, deswegen haben Sie nicht so viel Geld im Moment...

Löwe (vom 24 Juli bis zum 23. August)
Die Liebe ist nicht da und das ist sehr schwierig für Sie.
Das ist super, weil Ihr Bank Ihnen viel Geld kreditieren wird.

Jungfrau (vom 24.August bis zum 23.September)
Die Liebe ist da!!! Sie haben Glück!
Und Sie haben auch Glück mit dem Geld! Genießen Sie es! Viele Erfolge!

Waage (vom 24. September bis zum 23. Oktober)
Bei Ihnen ist nichts gut, Sie haben kein Geld und keinen Erfolg mit den Mädchen oder den Jungen...
Warten Sie nächten Monat ab!

Skorpion (vom 24.Oktober bis zum 23.November)
Die Liebe ist da aber Sie haben kein Geld, das ist nicht gut...
Versuchen Sie Geldspiele, das klappt bestimmt!!!

Schütze (vom 23. November bis zum 21. Dezember)
In Ihrem Leben haben Sie kein Glück und keine Erfolge, die Welt ist nicht nett zu Ihnen... Aber sind Sie nett zu der Welt? das ist die Frage, die Sie Sich gegenüber stellen sollten...

Steinbock (vom 22. Dezember bis zum 20.Januar)
Sie haben viele Erfolge überall aber das Geld ist nicht da... Haben Sie Geduld!

Wassermann (vom 27. Januar bis zum 19.Februar)
Ihr Leben ist sehr nett, Sie haben viel Geld und viele Erfolge in Ihrem Liebesleben!!!!!

Fisch (vom 20. Februar bis zum 20. März)
Das ist gut und nicht gut, Sie haben zwar nur ein bisschen Geld aber die Liebe ist da... Was ist am Wichtigsten?

vac/qut

Safari au zoo de Francfort

Derniers moments de la vie d'une carotte dans l'enclos d'un orang-outang. Photo joc

FRANKFURT/MAIN -  Mercredi 18 Mars, nous sommes allés au Zoo Bernhard-Grzimek de Francfort. Ce zoo est réputé pour avoir la plus grande maison d'animaux nocturnes d'Europe. 

Dès nos premiers pas dans le zoo, nous avons tous sorti nos appareils photos pour pouvoir photographier tout ce qui bougeait. Nous étions prêts à découvrir ce monde rempli de mystères et de surprises. Pour commencer notre visite, nous sommes allés voir les tigres dont les rugissements ont provoqué un sursaut de M. Favard. Nous avons ensuite vu la célèbre maison des animaux nocturnes, qui est juste éclairée par une nuit artificielle. Après de nombreuses tentatives de photos sans flash, un grand nombre d'entre nous a décidé d'abandonner et de se contenter d'observer les animaux. Fabien s'est même demandé si les "Kaiserschnurrbart Tamarin", une espèce de singes à moustaches, étaient en voie de disparition parce qu'on vendait leurs moustaches... 

Ensuite, nous avons vu les insectes qui ont provoqué une réaction de dégoût chez la plupart d'entre nous. En revanche, Héloïse a trouvé les "Wandelndes Blatt", des insectes qui ressemblent à des feuilles, très originaux et particulièrement drôles. À la sortie du bâtiment, nous nous sommes dirigés vers les lamas. À la grande déception de plusieurs personnes, nous avons découvert que la légende qui dit que les lamas crachent est fausse. Ensuite, nous sommes allés dans le bâtiment des singes qui était en rénovation. Dedans, l'air était très chaud, presque étouffant. Nous avons été confrontés aux regards sombres et menaçants des grands singes. Mais nous en sommes vite sortis car une partie du groupe trouvait qu'il y avait une forte odeur nauséabonde, notamment Kévin qui craignait d’y perdre l'appétit. Mais quand nous avons fait une pause à midi pour manger, Kévin a très vite retrouvé son appétit en voyant ce que son correspondant lui avait préparé. Tout le monde a beaucoup apprécié de pique-niquer près d'une baraque à frites... sauf M. Favard qui a trouvé l'odeur de friture assez déplaisante.

Après le repas, nous avons déplacé avec difficulté nos ventres bien remplis vers les "Mantelpavian", des singes aux postérieurs rouges. Ceux-ci ont eu droit à des regards amusés et à une longue séance photo. Pour finir, nous nous sommes dirigés vers le magasin de souvenirs, où la plupart des garçons ont voulu à tout prix s'acheter une peluche. Valentin C. a fait peur aux filles en leur montrant la mouche en plastique et l'araignée porte-clefs qu'il avait achetées. Nous avons finalement quitté le zoo avec plein de bons souvenirs gravés dans notre mémoire et dans nos appareils photos ! 

bel/cem

Biografie von meinem Briefpartner


Mein Briefpartner: Daniel. Photo vad

NIEDER-ESCHBACH - Ich war in Deutschland und habe eine deutsche Familie kennengelernt.


Mein Briefpartner heißt Daniel Olumee, er ist 14 Jahre alt. Seine Familie ist sehr nett, er hat zwei Brüder: sein kleiner Bruder heißt Benjamin, er ist 6 Jahre alt. Er ist noch im Kindergarten. Sein großer Bruder heißt Mesih, er ist 16 Jahre alt. Er und Daniel gehen beide an die Otto-Hahn-Schule. Seine Mutter heißt Shakeela, sie arbeitet nicht und sie spricht Englisch und Deutsch. Sein Vater heißt Abdulah, er arbeitet in einem Internetcafe und er spricht Afghanisch und Deutsch. Die Familie wohnt Am Neuenberg in Frankfurt.

Sein Lieblingssport ist Fußball und seine Hobbies sind Computer, PlayStation, Fußball und mit Freunden ausgehen. Er und Seine Familie sind Deutsch und Moslem.

vad

Accro de l'accrosport


Valentin, Quentin, Dominique, Albrecht et Deven tentent une figure originale. Photo X
 
NIEDER-ESCHBACH - Le projet sport s’est déroulé avec les élèves allemands et français le 13 mars 2009, au gymnase de l’école Otto-Hahn à Nieder-Eschbach. Nous avons fait des exercices de confiance, de gymnastique et d’accro sport.

Les collégiens ont été d’abord répartis par groupe de deux, en général un allemand et un français. L’un avait les yeux bandés et l’autre le guidait sur le parcours composé de trois poutres, trois haies, deux tapis et un escalier. Ces exercices avaient pour but de nous mettre en confiance et de nous préparer aux exercices plus difficiles à venir. Nous nous sommes mis en rond et avons pratiqué en même temps les mêmes exercices de gymnastique : la cuillère, la chandelle, le poirier… Nous devions tenir au moins dix secondes chaque exercice, mais tout le monde n’y est pas arrivé car c’était difficile.

Puis nous devions nous mettre par groupe de six, trois Français et trois Allemands et réaliser des figures. Chaque groupe devait préparer une chorégraphie et la présenter. Pour finir, Herr Banek, le professeur allemand, nous a proposé de construire une pyramide à quarante personnes mais je n’ai malheureusement pas pu y participer... Je devais faire partie du quatrième niveau et la pyramide s’est écroulée lors de la construction du troisième ! Les participants du premier niveau ont eu beaucoup de mal à supporter le poids des participants situés au-dessus d’eux. Croyez que j’en étais fort désolé…  Mais c’était une super journée pour nous tous et nous ne l’oublierons pas !!

vad

Deutsches Kreuzworträtsel


Viel Spaß! ker

Un départ mouvementé

Tous ensemble à la patinoire. Photo rhe

FRANKFURT/MAIN - Vendredi 20 mars, nous avons quitté l’Allemagne à 16h58 de la gare de Francfort pour retourner en France.

La journée du départ a été mouvementée et pleine de surprises. Des pleurs puis des rires, un matin joyeux puis un après-midi triste n’ont fait que resserrer les liens d’amitié entre les Français et les Allemands. La matinée devait se passer en cours mais, surprise mémorable, les professeurs ont décidé de réunir une dernière fois Allemands et Français dans la grande patinoire de Francfort pour la plus grande joie de tous. 

Au petit matin, chacun a pris une dernière fois le bus ou le train pour rejoindre l’école. Et un peu plus tard, nous nous nous retrouvions à la patinoire sur la glace. Certes nos patins étaient sûrement ridicules, mais nous avions tous le sourire aux lèvres. Ceux qui n’aimaient pas le patin ont pu aller au bar manger des frites ou discuter. En revanche pour ceux qui l’apprécient, quatre pistes étaient disponibles. Personne n’était seul. Daniel et Florence se sont retrouvés, tout comme Albrecht et moi, ou encore Tatjana, Antonia et Mariana qui s’amusaient. Héloïse et Dominik plutôt détendus restaient souvent ensemble. Cette matinée a été vraiment amusante. Nous avons  quitté  la patinoire vers onze heures et demi puis chacun d’entre nous a rejoint sa famille allemande.

Vers seize heures trente, nous sommes tous allés à la gare pour commencer les tristes et longs adieux. Tous les correspondants se faisaient des accolades ou des déclarations et se réconfortaient, qu’ils soient amis ou pas. Quelques personnes ont dû être arrachées des bras de leur partenaire pour ne pas rater le train.  Enfin, le train est parti, dans un long soupir, sur le chemin du retour vers la France.
  
bel

Mainz, eine sehr schöne Reisestadt.


Eine Straße in Mainz. Foto lup

MAINZ - Diese Woche habe ich Mainz gesehen, um Ihnen davon berichten. Mainz ist meine Wochenendeidee für einen Ausflug. Ich rate Ihnen, Mainz zu besichtigen.

Dort kann man viele schönen Orte besichtigen : als erstes gibt es die St.Stephankirche. Sie wurde von Chagall geschmückt. Ihre Fenster sind blau und es gibt deswegen eine aquaische Atmosphäre. Diese Kirche ist bestimmt der schönste Ort in der ganzer Stadt.
Dann ist der St.Martindom auch zu besichtigen: Es ist eine gotische Kahedrale. Er ist sehr bekannt für seine Farbmischung. Er ist sehr groß und imponierend. Er ist das Symbol von Mainz.

Das Gutembergmuseum und die Druckwerkstatt sind auch ein Besuch wert: Im Museum kann man alte Bibeln sehen und die Druckindustriegeschichte entdecken. In der Druckwerkstatt kann man den Buchdruck wie Gutenberg lernen .
Wenn Sie nach Mainz gehen wollen, können Sie in die Stadt mit der Tram fahren. Fahren Sie nach Mainz! Es gibt viele touristischen Attraktionen und es ist eine sehr schöne Stadt !

lup